shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Ringu









"Ceux qui regardent ce vidéo meurent une semaine après..."


Après qu’on ait retrouvé une adolescente décédée de façon mystérieuse dans sa propre maison, sa tante, journaliste, débute une enquête, se basant sur les rumeurs courantes.

Elle en apprend plus sur cette légende urbaine qui veut qu’une cassette vidéo circule de mains en mains. Puis, après l’écoute du court film, le téléspectateur recevrait un appel téléphonique lui annonçant qu’il mourra dans une semaine exacte, seconde pour seconde.

Guidée par un sixième sens, Reiko (la journaliste) retrouve la cassette et l’écoute. Comme présumé, la sonnerie du téléphone résonne sous peu. Reiko a du mal à croire que ce puisse être occulte mais, par la force des choses, pointe son enquête à ce niveau. Elle ira chercher de l’aide chez son ex-mari qui possède lui aussi des pouvoirs psychiques pour en apprendre plus sur les sources de la vidéocassette. Lui aussi s’adonnera à écouter le vidéo pour se voir plongé dans un ultimatum d’une semaine.

Tous deux ignorent à quoi ils feront face dans une semaine.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Ce film m’a coûté un bras. Produit au japon puis sous-titré par les britanniques, il m’est arrivé sain et sauf par courrier. Ce film ne sera probablement pas offert au public occidental avant quelques années encore mais a tout avantage à se faire populaire. Il constitue un chef d’oeuvre pour les japonais au même titre que Scream pour nous. L’histoire derrière Ring me rappelle beaucoup celle derrière The Blair Witch Project, qui est en fait très intéressante et macabre si on oublie la présentation.

Au cours des sept intenses jours que Reiko et le père de son enfant viveront respectivement, la tension montera exponentiellement. Ce doit être une tension psychologique, par contre, parce que malgré que chaque début de journée nous soit annoncé, les personnages ne font pas ressentir leur stress. Le déroulement aurait eu besoin de plus de pleurs, de halètements et de questionnements. Au lieu de ça, l’ex-mari semble vouloir se faire tellement protecteur qu’avec son surplus de confiance en lui, il réussi non seulement à rassurer Reiko mais il nous rassure également.

Ce film n’a pas une scène humoristique. Il est très objectif et centre son déroulement sur les événements seulement. Ce n’est pas un film qui fait sursauter. J’ai sursauté à deux endroits mais c’était à des moments innapropriés de toute façon. Ring est très sombre. Il commence avec le contexte de la mort d’une fille d’environ 15 ans, situation qu’on considèrerait ici comme étant politiquement incorrecte. Le concept du vidéo hanté qui cause la mort n’est pas un mystère qu’on découvrira. Il nous est présenté dès les premières minutes. Ce qui est un mystère, par contre, c’est ce qui se produira après le délais écoulé et le pourquoi de la chose.

Malgré que le film soit en lui même épeurant, la scène à ne pas manquer et la raison pourquoi je vous oblige à regarder Ring seul à la maison, c’est la scène finale. Les vingt dernières minutes sont très très intenses mais cette scène particulière, celle où l’ex-mari rencontre son châtiment est de loin la plus macabre que j’ai vue de ma vie. Elle équivaut un peu à celles du film Exorcist mais en pire vu le contexte. On comprend ce qui se passe après une semaine et c’est atroce.

Quand j’ai eu fini d’écouter ce film, je suis allé prendre une douche en savourant la peur de la solitude et ce n’est pas de Norman Bates que j’étais terrorisé. Quelque jours ensuite, j’ai fait écouter le film à ma copine. Elle a adoré. La scène ultime, je sentais ses ongles s’enfoncer dans ma peau, je la sentais trembler et ses yeux se sont emplis d’eau. Elle répétait sans arrêt les mots “Pas les yeux, pas les yeux!” parce qu’on comprend d’où provient l’oeil mystérieux sur l’emballage du film.

En Bref




Aspects mémorables
- Le retour en arrière d’une conférence sur les pouvoirs psychiques.
- Reiko trouvant son fils devant le film.
- Reiko et Ruyji s’aventurant dans un puits pour trouver un cadavre.

Personnages mémorables
- Sadako (Orie Izuno)

Année de parution: 1998

Type de film: Horreur - Suspense - Hantise - Fantaisie

De la même série:
Ring, The
Ring Two, The

Films de catégories similaires :
Christine
House on Haunted Hill (Reprise)
Shocker
Thinner
Children of the Corn : Revelation

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (14162 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2001-10-07 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English