shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Battle Royale

















"Si plus d'un de ces enfants vit toujours dans 72 heures, la gorge de chacun des survivants éclate..."


Dans un futur proche, une classe de neuvième année et leur enseignant, qui croient se trouver dans un autobus voyageur pour être amenés à une sortie parascolaire, sont victimes de gaz soporifiques. Ils se réveillent dans une salle close, entourés de soldats armés. Chaque victime trouve, à son cou, un collier magnétique verrouillé. Puis, un commandant leur donne l'explication qui les plongera dans la terreur : cette classe a été choisi pour répondre à un projet de loi japonaise sadique qui répond au nom de Battle Royale. Cette loi force un groupe d'adolescents choisis au hasard à se laisser abandonner sur une grande île, munis seulement de leurs objets personnels, de provisions, d'une carte géographique, d'un compas et d'une arme choisie par le hasard. Le but du jeu : s'entretuer jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un.

Le hic c'est que si, après trois jours passés sur l'île, plus d'un adolescent subsiste, tous les survivants verront leur collier exploser. Pour leur prouver que tout cela n'est pas matière à rire, le général n'hésite pas à sacrifier le meilleur ami de Shuya en lui faisant sauter la gorge et en transperçant le crâne d'une autre étudiante au lancer d'un couteau. Lorsque tous les étudiants ont son attention, la bataille débute.

Les 37 étudiants toujours en vie et l'enseignant sont lancés dans la nature, suivis de deux autres mysérieux combattants qui ne sont pas de leur classe. Aussitôt, le seul adulte du groupe s'élance et abbat deux de ses propres élèves à l'arbalète. Ainsi débute le massacre.

Certains se voient offerts des armes blanches, certains autres des armes à feu, puis d'autres doivent se contenter de gadgets non-fataux. Que ce soit par la force des choses, à cause de leur tempérament naturel, pour régler des comptes où par panique, dès le premier jour, des étudiants s'emprennent à un plus faible.

Les plus féroces se font une collection d'armes, les désespérés s'enlèvent la vie, les songeurs se terrent : certains regroupés, d'autres en solo. De temps à autres, le général s'amuse à faire le décompte des cadavres pour démoraliser ceux qu'ils laissent dans le deuil et pour les faire réaliser l'importance de la situation.

La gravité des événements rapproche deux personnages secrètement amoureux : Shuya et Noriko. Ils choisissent de se cacher plutôt que de lutter. Ils ne peuvent se terrer trop longtemps par contre. Un autre règlement veut que certaines zones spécifiques de l'île soient désignées en début de journée, par le général. Ces zones, les zones de danger, comportent un risque pour qui s'y trouve. Personne n'ose s'y aventurer mais ils devinent bien que le collier y est pour quelque chose.

En tentant de fuir, Shuya et Noriko font un face à face avec l'ennemi et se font sauver la vie par Kawada, l'un des deux mystérieux combattants. Quoi que cache ce geste, les trois adolescents se lient de complicité et se cachent ensemble. Kawada révèle le passé sombre qui l'a amené à poser pied sur l'île et prétend connaître un moyen de s'enfuir.

Luttant pour leur survie, ces trois combattants verront les autres s'éliminer pour une justice qu'ils n'ont pas choisi et, peu importe leur habileté à se cacher, devront faire face à un choix ultime lorsque les trois jours seront écoulés.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Battle Royale a fait parlé de lui. C'est plutôt un film d'action qu'un drame de guerre ou qu'un film d'horreur comme le veut la rumeur et, malgré le contexte macabre, un excellent prétexte pour un jeu de rôles.

Si on avait à faire à des adultes, ce film passerait comme n'importe quel autre (No Escape, Running Man, Cube), si ce n'était du fait qu'il met des adolescents en ligne de tire. C'est probablement pourquoi il attirera l'oeil des fans d'horreur, des fans de films culte et de personne d'autre. Je le déconseille fortement à ceux qui se laissent mener par la société. Le contexte de l'histoire où l'armée s'amuse à des jeux totalement inutiles est irréaliste mais tout ce qui suivra est vraiment crédible.

Des enfants qui s'entretuent comme des bêtes n'est certainement pas une image épatante mais c'est une chose qu'on ne retrouvera pas de si tôt dans un cinéma américain. Je ne détesterai jamais assez ces films à saveur d'épouvante qui mettent en vedette un jeune de 15 ans. C'est pratiquement une promesse de survie.

Chez les japonais, du moins chez Battle Royale, une quarantaine d'enfants passent au fouet. En plus, beaucoup de clichés sont brisés ici. Plusieurs seront surpris d'apprendre que le héros n'est pas necéssairement celui qu'ils imaginaient, que ceux qui s'aiment n'aiment peut-être pas autant qu'ils le prétendent, qu'une demi-douzaine de balles de revolver ne suffisent pas toujours à mettre une proie au repos. Je n'ai jamais personellement pris une balle, je ne me suis jamais fait poignardé au dos mais ce que Battle Ready nous offre, contrairement à ce qu'on voit d'ordinaire, c'est des personnages qui continuent de vouloir vivre même après feu: ils s'acharnent au combat jusqu'à la mort.

Il est facile de faire un paralèlle avec sa propre adolescence et celle des personnages en ce sens que chacun d'eux est issu d'un milieu différent et que chacun des personnages réagit comme la situation le lui permet. Les personnages les plus intéressants sont sans doute les "cartes frimées" : ces deux personnages secrets qui ne viennent pas de la même école. L'un d'eux, Kawada, s'avère amical. Quant à l'autre, Kiriyama, on apprendra qu'il s'est présenté là volontairement, probablement dans une soif d'agressivité. Ce dernier personnage est probablement le plus intéressant. C'est le seul du groupe qui considère cette situation comme un jeu. Il tue sans discrimination dans une psychopatie troublante.

J'ai eu le coeur gros à quelques moments mais, à chaque fois, quelque chose venait briser mon empathie: parfois un mauvais acteur, d'autres fois un dialogue minable. C'est un peu difficile de devenir intime avec un film sous-titré mais les situations sont touchantes de toute façon.

J'ai un commentaire négatif pour tous ces personnages agonisants qui réussissent à balancer cinq phrases puis quittent pour les cieux d'un coup sec. Pire encore: l'un d'eux réussi à discuter, marcher, conduire un bateau, parler, aller se coucher et tente même de nous émouvoir avant de mourir. Les dernières cinq minutes sont totalement ridicules également. Malgré tout, on a droit à une conclusion intéressante et un peu mêlante.

En Bref




Aspects mémorables
- La gorge d'un étudiant qui explose avec le collier magnétique.
- Une étudiante essaie de comprendre ce qui lui arrive alors qu'elle vient de se faire transpercer la gorge par une flèche.
- Une étudiante ingurgite du poison et crache le sang.
- Deux étudiantes voulant faire la paix se font mitrailler dans un nuage de sang, puis piétiner par leur meurtrier.
- Une étudiant se promène un peu en rond, une hache enfoncé dans le crâne.
- Le général perfore le crâne d'une étudiante en lui lançant un couteau.
- Un étudiant, croyant s'être sauvé de Kiriyama, rigole un peu puis, aperçoit ce dernier sur le toit brandir une épée japonaise. Après décapitation, Kiriyama se sert de sa bouche comme porte-grenade pour faire exploser un bâtiment.

Personnages mémorables
- Kiriyama (Masanobu Ando)
- Kawada (Taro Yamamoto)

Année de parution: 2000

Type de film: Horreur - Violence - Action - Guerre - Drame - Amour - Tragédie - Taboos


Films de catégories similaires :
I Spit on Your Grave
Savage Vengeance
If I Die Before I Wake
Scream For Me
Mulholland Dr.

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (15804 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2001-12-13 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English