shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Faust: Love of the Damned





"L'obsession pour la vengeance le garde en vie..."


Incapable de surmonter l'assassinat de sa bien-aimée, John veut s'en remettre au suicide. Alors qu'il allait sauter, un homme et sa compagne l'interrompent. Ils lui offrent de signer un pacte en échange du pouvoir de la vengeance.

Il a tôt fait de se lancer à la poursuite de ses ennemis et leur enlève la vie. Puis, une clause du contrat qu'il avait omis de lire refait surface. L'homme qui l'avait sauvé du suicide s'avère être un dangereux démon et il a maintenant le contrôle sur John, de par le contrat. John doit tuer et chaque sacrifice servira d'offrande au diable.

John se rebelle et refuse de tuer davantage. Le démon, contrarié, l'envoie en enfer d'où il revient aussitôt parce qu'il n'accepte pas de s'être fait dominé. Il est un objet de revenge et il se vengera...

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Faust est l'adaptation d'une bande dessinée pour adultes ; violence et érotisme sont au rendez-vous. C'est un mélange de Batman, de Spawn et de Wolverine qui saute de mur en mur maladroitement pour sauver la femme en détresse.

Tout sauf le personnage du nom de Faust s'addresse à un public averti. Le problème c'est que son maquillage est si rudimentaire et ses vêtements si jouets qu'on dirait un personnage de Disney. Lorsque John se transforme en super-héros, il devient encore moins menaçant qu'en temps normaux. Le fait que la caméra s'éloigne du personnage en trois étapes pour l'aider a se metamorphoser tout en ménageant le budget n'aide pas sa crédibilité non plus. Ce film est incroyablement prétentieux sur bien d'autres éléments. Par exemple, quelques scènes de combat suggèrent que le héros sait se battre et possède l'habileté de sauter de mur en mur comme par enchantement alors que ce bonhomme se défend en fait aussi bien qu'une banane.

Deux légendes de l'horreur revitalisent ce film, par contre : Jeffrey Combs et Andrew Divoff. On dirait qu'on leur a demandé de reprendre les rôles qui les avaient fait connaître et de les modifier un peu. Claire est une sado-masochiste qui, au lieu d'accueillir les invités avec un café, se met à cheval sur eux littéralement : ajout qui m'a beaucoup étonné et plu. La surprise finale (après quoi plus rien d'intéressant ne se produit jusqu'au générique), est une scène de sado-maso-lesbo-flagélation entre la femme de M et la psychiâtre prude qui s'épanouit au plaisir de tous.

C'est un film à voir à tout prix. C'est ridicule mais c'est voulu. Les scènes de violence sont très bien réalisées et certaines sont vraiment recherchées.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Claire se fait jeter un sort qui fait grossir son fessier et sa poitrine jusqu'à ce qu'il ne reste plus assez de peau pour son visage.
- Claire se fait extirper un serpent du nombril.
- Un suicide de masse.
- Décapitations, démembrements, empalements.

Personnages mémorables
- Claire (Monica Van Campen)
- M (Andrew Divoff)

Année de parution: 2000

Type de film: Horreur - Violence - Gothisme - Monstres - Fantaisie - Taboos - Nudité


Films de catégories similaires :
I'll Kill You, I'll Bury You, and I'll Spit on your Grave, Too!
Cold Blonded Murders
Shivers
Videodrome
Murder-Set-Pieces

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (8698 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2001-12-28 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English