shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Desecration





"Certaines religieuses ne méritent pas leur paradis..."


Bobby, un adolescent qui a vu sa mère mourir sous ses yeux lorsqu'il était bébé, a reçu l'éducation de sa grand-mère, une croyante fidèle. Elle crut bon de lui enseigner ses croyances et l'envoya dans une école catholique dirigée par des religieux.

Après un mauvais présage lors d'une célébration, une religieuse quitte la cathédrale pour prendre l'air lorsque Bobby perd contrôle de l'avion téléguidé qu'il manipulait. L'engin atteint la tête de la damnée et elle meurt.

Ce déjà-vu ne fait aucun bien au coupable et il s'isole dans les bois avec un ami qui, lui, disparait mystérieusement dans une creuse faille au sol. On commence à croire qu'il a perdu la boule lorsqu'il témoigne de cet incident, d'autant plus qu'on ne retrouve pas la crevasse en question. Il est persuadé de ne pas avoir rêvé. Son professeur qui soupçonne un malaise psychologique lui donne des sédatifs qui le plongent sous peu dans un profond sommeil peuplé de cauchemars.

Sa grand-mère malade perçoit de mauvaises augures au sujet de son petit-fils. Accompagnée par le père de Bobby, elle se rend à l'école qui se change peu à peu en un bâtiment hanté par le fantôme de la religieuse en furie.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Le succès est souvent acquis de peine et de misère. Dante Tomaselli en est conscient et utilise des éléments qui semblent puisés dans un vécu serré : nonnes, clowns, plantes vivantes, ambiance enfantine, mort d'un parent, amour familial. Ce film n'est pas compréhensible dans son ensemble mais on peut en tirer nos propres conclusions. Ça s'est souvent vu et chaque fois le verdict du téléspectateur est catégorique : on aime ou on déteste. Personnellement, je ne raffole pas de cette formule et je ne m'aventurerais pas à le ré-écouter plusieurs fois, à moins d'y retrouver des éléments cachés. Il va de même pour ces films à conclusions non-expliquées ou simplement illogiques et Desecration ne manque pas à cet appel.

La chose à garder à l'esprit par contre, c'est que Desecration jongle avec des théories occultes semblables à celles retrouvées dans les livres. Le plan astral serait un endroit ou un sixième sens, indescriptible à celui qui ne l'a jamais expérimenté, où la mathématique du temps, des distances et de l'apparence obéiraient à des règles différentes. C'est la meilleure façon d'interpréter l'histoire sans se laisser abattre par la confusion si, bien sûr, on n'aime pas le style.

C'est un film qui a beaucoup à offrir. Ses effets spéciaux sont intéressants mais souvent coupés de façon à ne pas permettre de distinguer ce qui se passe vraiment lors des scènes de meurtres. Les meurtres eux-mêmes, de la façon dont ils sont filmés et montés, sont plus ou moins cohérants avec le sérieux de l'atmosphère générale. Ils rappellent en fait la violence excessive et créative des films amateurs. C'est inaproprié.

Tout manque de budget et d'expérience de la part du personnel considéré. Malgré tout, ce film est tout de même appréciable. Certains acteurs sont d'une crédibilité remarquable. La grand-mère malade a vraiment l'air malade et on ne peut que sympathiser avec elle. Par contre, les acteurs jouant les amis de Bobby sont à plaindre. Ils sont les pires acteurs. Les nonnes, y compris la revenante, sont pour la plupart bien interprétées. Le suspense est bien installé. On croirait que Dante a fait ses recherches sur les phobies populaires. La fin laisse un peu à désirer. Pour ne pas donner le punch final, disons seulement que c'est le genre de fin que mon professeur de français de secondaire un m'avait formellement défendu d'utiliser dans un récit, sous menace de me donner zéro.

En bref, voici un film qui nous ramène au début des années 80 avec son déroulement lent, minutieux, où la violence ne prime pas, où on met l'accent sur les relations familiales, les sentiments, l'inconnu, la religion, la subtilité. Ce sera une douche froide pour les maniaques du rationnel et une perle pour les marginaux. Si mes goûts personnels mettent un mur devant ce genre de films, mon attirance pour l'occulte et le cauchemar fut comblée.

En Bref




Aspects mémorables
- Une nonne se fait pourchasser par des ciseaux jusqu'à ce que les coupures la tuent.

- Une nonne flotte devant la fenêtre de Bobby.

- Le rêve de Bobby dans lequel il est enfermé dans une cage et se fait arroser de lait par sa mère.

Personnages mémorables
-

Année de parution: 1999

Type de film: Horreur - Hantise - Fantaisie - Drame - Religions


Films de catégories similaires :
Carnival of Souls
House on Haunted Hill
It
Bruiser
Chasing Sleep

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (9029 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-02-08 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English