shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

American Nightmare





"La mort n'est pas ce qu'il a y a de pire, les secondes la précédant le sont..."


Une fille cinglé épie un groupe d'adolescents qui confient leur plus profonde peur en direct sur une émission de radio. Elle les pourchasse et, en s'inspirant de leur phobie, les tue un après l'autre.

Parmi ce groupe, Jessie pleure depuis un an la disparition de sa soeur. Les choses se brassent à nouveau lorsqu'elle réalise qu'elle est le centre d'intérêt principal de la rôdeuse et tueuse en série. En ce soir d'halloween, le téléphone sonne. La folle sait où elle se trouve et elle lui promet le même sort que sa soeur...

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Si les hommes savent se faire valoir par leur force physique, les femmes ont tout à gagner à utiliser leur charme. Debbie Rochon le sait très bien. Son personnages est intéressant parce qu'il est simplement fou et n'a aucune raison de tuer si ce n'est de sa folie. Mais avec un visage parfois méchant, parfois angélique pour mener le spectacle, ce film, issu d'un minuscule budget, réussi à très bien passer de temps à autres.

Les acteurs, en excluant Debbie, ne sont pas les super-models habituels. Ils sont même sous la moyenne en terme de beauté, de minceur mais semblent légèrement plus intelligents que le groupe d'amis cliché. Voilà une pensée intéressante mais qui n'achète pas mon bonheur pour autant. J'ai ressenti qu'on essayait de faire agir ces adolescents comme s'ils parraissent en fait aussi bien que ceux des autres slashers. La vérité n'est-elle pas que le budget ne permettait de rechercher les perles rare? Qu'importe, il y a autre chose à apprécier malgré que ce soit difficile de s'attacher à eux.

Au son de la voix de Caligari, l'émission de radio lie en quelque sorte les meurtres ensemble. Les 7 amis, de ce qu'on en comprend, connaissent les films d'horreur sur le bout de leurs doigts et le film fait constamment référence à des scènes inspirées de films à succès du genre. Par exemple, l'héroïne garde un enfant la soirée même de l'Halloween (Halloween), on a une variante de la scène de douche (Psycho), un groupe qui se donne rendez-vous dans un café "art déco"(Urban Legend), des appels téléphoniques stressants (Scream), des meurtres autour d'un feu dans les bois (Friday the 13th) et une fin rappelant rapidement Valentine.

American Nightmare rend plus hommage aux films d'horreur que Scream l'avait fait mais en utilisant les mêmes trucs. L'atout qu'avait Scream et que celui-ci n'a pas, c'est qu'il savait doser ses référence d'autres films tout en apportant du nouveau. Et c'est un principal défaut qu'a American Nightmare : un mauvais dosage. La violence est toujours suggérée mais de façon plutôt habile. Les acteurs sont corrects mais pas assez intenses. L'idée du poste de radio est probablement l'élément le plus intéressant parce que chacune des peurs évoquées par les adolescent leur sera regrettée plus tard parce qu'ils ont trop parlé. Jane, la tueuse, est dévoilée dès les premières scènes donc ce n'est pas un meurtre et mystère pour nous, ça en est plutôt un pour les victimes.

Sur une note plus négative, les meurtres étaient crus à mon avis : surtout celui relié à la peur du voodoo. C'est d'ailleurs le pire bout du film. Il est illogique, trop compliqué et pratiquement impossible à planifier peu importe le QI de l'assassine. À un moment, Jane kidnappe l'enfant que garde l'héroïne et la relâche tout simplement après avoir attiré son attention mais personne ne tente d'intervenir malgré le fait qu'elle ne soit qu'une folle armée possiblement d'un couteau. Cette faille peut être également ressentie à d'autres moments et c'est agaçant. La fin est difficile à prévoir et à accepter mais elle n'est pas conventionnelle.

Une chose doit être soulignée, qu'on aime American Nightmare ou pas. C'est qu'avec un minuscule budget, non seulement le grain de l'image est-il à s'y méprendre, l'éclairage, le bruitage et le montage donnent parfois l'impression d'être assis devant un nouveau-né d'Hollywood. Jon Keeyes n'est pas un nom à envoyer au fond d'un tiroir.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Jane se masturbant à l'aide d'une lame de couteau lors d'une conversation téléphonique obscène avec l'animateur de radio.
- Jane coupant le pénis de sa conquête au couteau.

Personnages mémorables
- Jane Toppan (Debbie Rochon)

Année de parution: 2002

Type de film: Horreur - Slasher - Suspense - Nudité


Films de catégories similaires :
Hide And Go Shriek
My Bloody Valentine
Scream
Cherry Falls
Valentine

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (19385 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-02-27 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English