shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Dead and Rotting





"Elle te fait pourrir avant même de te tuer..."


Une bande d'amis oeuvrant dans le domaine de la rénovation et de la construction s'aventurent par curiosité sur le lot d'une présumée sorcière. Sans réussir à faire la connaissance de l'aieule en personne, ils rencontrent du moins son macabre fils qui gardait les lieux. Celui-ci les chasse avec agressivité.

Dans la soirée, les 3 rebels croisent à nouveau le sauvage, par hasard, dans une taverne. Puis, son comportement les provoque une fois de trop. Ils le poursuivent et le tabassent. Lorsqu'il rentre à la maison, sa mère s'offusque et lance un sort aux voyous pour les faire payer. Elle les infecte d'une maladie épidermique et les bombarde d'hallucinations.

La guérison est lente mais ils se revitalisent éventuellement et n'ont plus l'humeur à la blague. Ils veulent répliquer. Lorsqu'ils envoient deux jeunes pour vandaliser la demeure de la vieille à leur place, les choses tournent différemment que prévues et le fils est tué. Ils viennent de verser, sans savoir, la goutte qui fait déborder le vase. La sorcière se métamorphose en jolie jeune femme, les charme un à un et leur lance un sortilège de contre-attaque qui les fait pourrir lentement jusqu'à ce que mort s'en suive.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


À juger par le grain de l'image et la pellicule, les non-initiés pourraient se laisser décourager bien assez vite. Mais les sorties Tempe Entertainment / Full Moon Pictures ont assez de matériel nouveau pour révolutionner l'ère digitale du film d'horreur. Ils n'inventent rien mais exploitent des domaines laissés derrière par les gros studios.

Ce film est limité à quelques personnages. J'ai toujours préféré cette approche qu'ont les directeurs à minces budgets, quoique ce soit habituellement par la force des choses. On ne déraille jamais de la tangeante et on se désintéresse rarement parce qu'on ne peut se perdre dans des histoires secondaires.

Il y a un problème relié à l'actrice Debbie Rochon mais on ne peut pas la blâmer. C'est d'ailleurs le cas avec les "Scream Queens" d'antant et les autres femmes fatales adorées des films de série B : elles sont une arme à double tranchant très affilée. Un rôle comme celui que comblait Debbie Rochon dans le film American Nightmare lui allait à merveille. Ce n'était pas qu'un faible prétexte pour fièrement afficher son joli visage tel un trophée.

Il serait difficile de dire autant de la subtilité de Dead and Rotting, malheureusement. Une femme qui dégage autant à l'écran peut difficilement jouer un rôle secondaire, encore moins gérer un même rôle avec une autre actrice. Que la vieille sorcière connaisse le secret de la jeunesse et qu'elle ait à se déshabiller pour nous le démontrer passe encore, servi avec la dose d'humour requise. Mais lorsque Debbie bondit de la baignoire, les seins à l'air, et qu'elle se lance dans une rage de vengeance, passant sans cesse d'apparence âgée à jeune pour des raisons parfois indéterminées, la crédibilité globale du film souffre. Rejuvenator exploitait l'idée du rajeunissement par alchimie de façon semblable et demeurait pourtant très convainquant donc ce n'est pas mission impossible.

Parce que Dead and Rotting a plus de bon que de mauvais et que c'est une vraie partie de plaisir dans l'ensemble, soulignons la chimie entre les 3 héros (qui pourraient en fait être vus comme les 3 méchants) : 3 hommes dans la trentaine qui refusent de vieillir. Il y a le grand musclé entrepreneur, l'humoriste nonchalant et le gros paresseux. On les voit vomir, on les voit en sous-vêtements de campagnards et chacun d'eux passe un moment au lit avec la sorcière en l'espace d'une soirée. Voilà du matériel qu'on est pas près de revoir de si tôt. Ça m'a décroché quelques sourires!

Le sang n'est pas abondant mais il y a beaucoup de moments dégoûtants et relativement violents. Les humains pourrissent de la même manière qu'un végétal le ferait et je ne me rappelle pas avoir vù l'idée exploitée nulle part ailleurs. Effets visuels et maquillage sont bons mais ce n'est pas la force de ce film. C'est le dialogue farfelu, le comportement peu communs des personnages, les bizarreries de Trent Haaga et l'intensité de Debbie Rochon qui vous garderont accrochés à ce film.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Les 3 amis baisent à tour de rôle avec la version sensuelle d'Abigail.
- Abigail contrôle un zombie au crâne fendu et le fait citer une contine au téléphone.

Personnages mémorables
- Abigail (Debbie Rochon)

Année de parution: 2002

Type de film: Horreur - Violence - Gothisme - Monstres - Fantaisie - Humour


Films de catégories similaires :
Howling III: The Marsupials
Leprechaun
Return of the Living Dead III
Hellraiser: Bloodline
Freddy's Dead : The Final Nightmare

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (9183 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-04-25 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English