shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

They Live





"Ce qu'on voit, c'est ce qu'ils veulent qu'on voit..."


Un voyageur itinérant, Roddy, se trouve un boulot comme travailleur de chantier de construction. Dans l'église, de l'autre côté de la rue, des choses suspectes se laissent remarquer. En se mêlant au mystère, il découvre qu'aucune messe n'y prend réelement place et que les chants qui en proviennent ne sont que des enregistrements. Tout laisse croire qu'il s'agit de la planque d'un quelconque culte.

Entretemps, Roddy met la main sur une paire de verres fumés qui lui montre un tout autre monde que celui qu'il pensait connaître. Les affiches, montages publicitaires, panneaux indicateurs et revues affichent des messages subliminaux normalement invisibles à l'oeil nu et une portion de ceux qu'ils croyaient être des humains affichent un visage monstrueux.

La base des quelques témoins de la conspiration est détruite ce jour-là et Robby se donne pour mission de mettre un terme au reigne des aliens qui populent la terre. Plus le temps s'écoule, plus ces envahisseurs saturent la classe sociale aisée, laissant dans la pauvreté et la soumission la race humaine.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Sans ses vêtements de construction, sa généreuse touffe de cheveux, ses lunettes bon marché et les deux seules émotions que son visage sache afficher, Roddy réussirait peut-être à se classer aux rangs des héros mémorables de films d'horreur. Hulk Hogan aurait tout aussi bien pû jouer ce rôle et le film ne s'en serait pas porté pire. Une fois qu'on a avalé ce personnage, le reste n'est que péripétie.

Le premier tiers du film se consacre à créer un mystère autour des rebelles et ce qui les pousse à se manifester sans nous laisser savoir immédiatement ce qui en est vraiment. Le deuxième tiers nous amène à découvrir le monde au travers les lunettes et à mettre en métaphore l'emprise qu'exercent les riches sur les pauvres. Et, finalement, on se défoule, on se trahit et le potentiel général du film est réduit à zéro.

Pour symboliser la vision au travers les lunettes, le noir et blanc est utilisé de façon crue, sans filtre ni effet de transition mais ça fonctionne quand même très bien. Le film roule sur un assez petit budget et, si on ne s'arrête pas aux détails, le déroulement du film n'en souffre pas. Quelques masques d'extra-terrestres et de la papeterie constituent les effets visuels principaux et, puisque le passage de la vision réelle à l'illusion est si constante, ça devient vite pour le spectateur comme un réflexe, un besoin de voir les deux mondes l'un après l'autre. Ici et là, on nous oublie un peu et on omet de nous laisser voir par les yeux du personnage, malheureusement, mais pour la plupart des situations on est comblés.

Le déroulement biffurque à beaucoup d'endroits, s'engloutit dans l'impertinence, s'aventure dans des recoins bizarres et sans lien direct avec l'histoire. De temps à autres, notre héros en devenir balance une ligne de texte qui devrait améliorer sa situation mais sortant de la bouche du lutteur professionnel qu'était l'acteur, ça sonne plutôt comme un de ces jouets acoustiques à manivelle.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Roddy entre dans une banque, armé jusqu'au dents et décide, tant qu'à y être, de tuer quelques aliens.
- Un duel inutile entre Roddy et Keith qui dure 7 minutes et demie.

Personnages mémorables
-

Année de parution: 1988

Type de film: Horreur - Envahisseur - Science Fiction


Films de catégories similaires :
C.H.U.D.
Invasion of the Body Snatchers
Body Snatchers
Purple Glow
Langoliers, The

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (11035 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-05-01 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English