shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Amityville 4: The Evil Escapes





"Même les esprits ont parfois besoin de sortir prendre l'air..."


Des membres du clergé, tentant d'exorciser la maison hantée d'Amityville, échouent à leur opération, après quoi une lampe sur pied en provenance de l'endroit se fait offrir en cadeau à une vieille dame et sa famille qui lui rend justement visite.

Il se trouve que la lampe est habitée par l'entité qui a hanté la maison toutes ces années et qu'il cherche un être à posséder. Pour parvenir à ses fins, il visera la jeune enfant de la famille parce qu'elle est la plus susceptible et seul un prêtre qui a affronté l'esprit dans le passé est au courant.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Chaque suite de cette franchise fait plus grimacer que la précédente. Dans cette 4ième sortie de la série, le budget ne pouvait plus combattre les poursuites judiciaires reliées à l'infâme maison. C'est pourquoi on a décidé de débuter une nouvelle mode ; on s'amusa donc, de 1989 à ce jour, à prendre des meubles au hasard tout droit sortis de la maison d'Amityville et à les faire aboutir à des endroits aléatoires où une famille mettait à tout hasard les pieds pour la première fois. À partir de là, on aurait droit à beaucoup de dialogue, de moeurs, de manifestations, de blessures et même de meurtres. Lampe, ameublement d'église, horloge, miroir, maison de poupée ; tous les prétextes sont bons pour extirper un peu de monnaie d'une franchise qui n'a fonctionné que parce qu'elle prétendait reproduire un fait vécu. C'était un mensonge encore plus grand que celui de The Blair Witch Project!

Donc cette petite famille est en vacances dans une grande maison vaguement lugubre qui se devrait de nous consoler de la perte de la seule chose qui tenait cette série en un morceau. Chacun des personnages, à l'exception peut-être d'Amanda (Zoe Trilling), ont testé ma patience à l'extrême. Les plus agés ont relevé ce défi grâce à leur attitude mélodramatique face à tout ce qui vient dans leur direction mais les deux enfants, l'aîné en particulier (son visage, ses airs et sa coupe de cheveux y sont pour quelque chose), sont la raison pourquoi je méprise ce film.

Très peu de choses sont à souligner si ce n'est de la scène de lutte vicieuse entre le plus vieux des enfants, une scie à chaîne possédée et la grand-mère sénile (la deuxième personne la plus détestable du film). Une seule personne meurt et elle meurt du tétanos donc la violence n'est pas une raison pour louer ce film non plus. Rire du petit Brian, de son gilet rayé où de la finale ridicule serait peut-être LA raison ultime.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Un perroquet trouvé mort dans un grille-pain sans la moindre trace de brûlure.

- Le petit Brian frôlant la mort de près en combattant une scie à chaîne.

Personnages mémorables
-

Année de parution: 1989

Type de film: Horreur - Hantise

De la même série:
Amityville Horror, The
Amityville Curse, The
Amityville : Dollhouse

Films de catégories similaires :
Amityville Curse, The
Amityville : Dollhouse
Haunting, The (Reprise)
Ghost Ship
House on Haunted Hill (Reprise)

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (18259 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-05-05 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English