shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Earth vs. the Spider





"Un homme qui se bat contre ce qui grandit en lui..."


Un gardien de sécurité se fait injecter dans le bras un liquide extrait de l'organisme d'une tarentule dans le laboratoire de biochimie où il travaille.

Se découvrant de nouveaux talents et pouvoirs, Quentin se compare à son héros de bande dessinée favori : Arachnid Avenger. Il peut grimper les murs, se pendre au plafond, projeter des toiles. Son corps d'homme démontre peu à peu les avantages de celui d'une araignée. Au début, il juge bon d'utiliser son don contre le mal mais il se fait vite trahir et juger. C'est alors que son instinct de prédateur s'éveille et que son état s'avère régressif : il se métamorphose lentement en une araignée géante!

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


La peur de soi-même est à mon avis la pire phobie. Quand on est immunisé à une peur, c'est souvent par contrôle de soi où par courage tout simplement. Mais ces histoires dérivées de contes de lycanthropies ont de quoi faire frémir n'importe qui. The Fly avait réussi à la perfection sur ce plan et Earth vs the Spider fait son possible.

La première demi-heure rappelle étrangement celle du film Spiderman en bien des points. Un moins que rien, en amour avec sa voisine, se fait infecter de sang d'araignée génétiquement modifié pour se voir gagner des pouvoirs physiques et de perception. Il en profite pour donner une râclée à ses ennemis, les balançant à une trentaine de pieds plus loin. Puis, il apprend à lancer des toiles et des filets et à grimper les murs (j'étais drôlement surpris de constater que ces toiles ont un look plus réel que celles de Spiderman!). Vous aurez assumé, peut-être par son titre enfantin, qu'à ce point, le film a bien peu à offrir, surtout se comparant à ce géant d'Hollywood. Mais c'est justement au moment où on en a assez de cette ridicule comparaison que le film devient intéressant...

Puisque Earth vs the Spider fait partie d'une collection de 4 films d'horreur, on se doute que ça ne s'arrêtera pas là. La gloire de notre héros est très vague et pas très appréciée. Il devient violent, il change rapidement et ne veut plus voir celle qui lui sert de Mary Jane parce qu'il devient laid. C'est là où s'engendre la copie conforme de The Fly. Il y a très peu à ajouter sinon que l'enquête d'un détective viennent lui poser un problème et que l'intrigue se perde un peu hors-contexte.

La fin est brève, très prévisible, peu spectaculaire. Le film lui même est amusant parce qu'il suit une tangeante qu'il brise en deux à moitié chemin : du rarement vu auparavant. From Dusk Till Dawn avait réussi le même défi à merveille en combinant western et vampires.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Quentin, l'homme-araignée (Devon Gummersall)

Personnages mémorables
- Le bras de Quentin se décorant de veines semblables à un tatouage.

Année de parution: 2001

Type de film: Horreur - Monstres - Fantaisie


Films de catégories similaires :
Mausoleum
13th Floor, The
Demonic Toys
Pet Sematary II
Graveyard Shift

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (12981 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-05-11 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English