shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Strangeland





"La douleur est une clé vers le monde astral..."


Un rebel sadique adepte de perçage et de tatouage se donne une fausse identité sur internet, invite ses proies à venir le visiter, les assomme, les attache puis les torture. Lorsqu'il s'en prend à la fille d'un policier, les choses se corsent pour lui. On a tôt fait de le retrouver et de l'incarcérer pour quelques années.

A son retour, les habitants du coin l'attendent avec une surprise vengeresque. On le bat et on le pend. Mais il survit. Les valeurs qu'on a essayé de lui inculquer en réhabilitation sont déjà loin derrière alors qu'il prépare sa contre-attaque.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Voici un film des plus sous-estimés. Rares sont ceux qui m'ont fait sympathiser pour leurs personnages autant que celui-ci, d'autant plus qu'il ne les développe pas dutout! On voit sans arrêt un iconnu ou une inconnue se faire torturer sans savoir d'où il ou elle vient. C'est en tant qu'humain qu'on sympathise.

C'est un film par et mettant en vedette Dee Snider. On dirait même, par moments, qu'il a été fait POUR lui. Une atmosphère sombre de culture gothique persiste tout au long et, personnellement, c'est en partie ce qui m'a tenu en suspens. Puis, il y a la structure inhabituelle. Quand je me rappelle ce film, c'est ce qui me vient avant tout à l'esprit. Strangeland utilise ce que le film d'horreur ordinaire aurait pris une heure trente à expliquer et le résume en trente minutes. Puis, on repart de ce qui est comparable à ces "boo" à la fin de ces thriller qui nous donnent envie d'en voir plus juste avant le générique et l'action reprend de plus belle. On a enfin la chance ici d'en voir plus justement, sans attendre la suite d'un différent directeur, et c'est la que Strangeland donne tout ce qu'il a. La présence de Robert Englund est grandement appréciée et son personnage lui va comme un gant.

La violence n'est qualifiable que de par les yeux de celui qui la juge. Du sang vu à travers un vêtement, c'est subjectif. Strangeland exploite ce que le film moyen a laissé de côté et met ses victimes à nu. Les torturés se font percer les bras, les seins, les organes génitaux à l'aide d'outils métalliques sadiques allant de lances à aiguilles en passant par des hameçons. Ce n'est pas une violence saignante mais une chair percée en surface à répétition, c'est tellement plus réaliste et effrayant.

Captain Howdy, le kidnappeur, est imposant de par sa forme physique et son audace. Il est lui même couvert de perçages et de tatouages. C'est bel et bien le sujet principal du film et les passionnés de cet art y trouveront certes un intérêt spécial. Ce qu'il y a d'intéressant, c'est que n'importe quel fan d'arts corporels vous dira qu'il s'agit d'un art personnel. Mais cette sous-culture est peuplée de sadiques, de masochistes et autres marginaux qui ont l'attitude pour aller avec. Ce qui fait surtout peur ici, c'est le réalisme, les probabilités que ce ne soit pas qu'un film.

La vitesse à laquelle le policier qui mène l'enquête est ahurissante. Il passe de "non-initié" à "pirate" en quelques jours. D'ailleurs, tout ce qui a trait à l'informatique et l'internet dans ce film est bien mal représenté. C'est là où le film perd ses points. Mais il ne reste pas moins que ce film s'aventure sans arrêt dans des recoins nouveaux et audacieux. On a même droit à un défoulant duel en fin d'histoire, concept qui ne faillit jamais.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Des centaines de crochets, lances, éguilles, tenant leur victime debout en équilibre pendant des jours et des jours.
- Des bouches et des yeux cousus.
- Captain Howdy manipulant le cadavre d'une femme et la faisant danser.

Personnages mémorables
- Captain Howdy (Dee Snider)

Année de parution: 1998

Type de film: Horreur - Violence - Gothisme - Suspense - Nudité


Films de catégories similaires :
Hannibal
Hellraiser: Hellseeker
My Skin
Near Dark
Return of the Living Dead III

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (8116 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2002-06-06 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English