shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Dawn of the Dead (remake)





Une maladie contagieuse change les humains en zombies lorsqu’ils sont mordus par eux. Ce n’est qu’une question d’heures avant que toute la population soit infectée. Quelques survivants trouvent refuge dans un centre commercial désert.

Les zombies sentent leur chair et les attendent impatiemment à l’extérieur, cherchant un moyen d’y entrer. Armés de tout ce qu’ils peuvent se mettre sous la main, les quelques rescapés exterminent du mieux qu’ils peuvent la mort qui les entoure.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Rarement a-t-on vu un film d’horreur qui trouvait le moyen de nous faire rire et sourire, mais en isolant parfaitement son humour de ses scènes d’épouvantes, de manière à optimiser leur effet. Dawn of the Dead, l’original, était une de ces merveilles qui jouait sur l’atmosphère et les sentiments du public. C’est un aspect également propre à son remake du même nom.

En fait, Dawn of the Dead, encore plus que l’original, simule une fierté insoupçonnée chez l’humain : un sentiment d’appartenance à la race que nous ne pourrions connaître que si notre planète était réellement prise d’assaut par une entité étrangère. Ici, les héros ne se retiennent pas et fusillent, scient et transpercent les revenants et c’est défoulant du point de vue du spectateur, particulièrement parce que les éclats de sang et les décapitations sont extrêmes. Les maquillages sont persuasifs et, détail qui m’a agréablement surpris, même les enfants passent au pinceau parce que même les enfants contractent la maladie.

Puis, pour rendre justice à la trilogie des morts (Night of the Living Dead, Dawn of the Dead et Day of the Dead), la nature humaine, ses forces et ses faiblesses jouent un rôle important dans le déroulement de l’histoire et ses retournements. Malheureusement, les personnages, quoique distinct pour la plupart, sont loin d’être assez détaillés. Ce qui les rend presque attachants, c’est la brochette d’acteurs qui servent d’héros (Sarah Polley, Ving Rhames,...). J’ai apprécié les caméos (des acteurs de l’original) et l’hommage à The Evil Dead (Merci au sosie de Bruce Campbell et à sa fidèle tronçonneuse rouge).

Malheureusement, comparativement à l’original, les zombies n’entrent dans le centre d’achat que pendant un bref moment. Il y a quelques humains déjà mordus qui meurent puis se relèvent à l’intérieur mais il ne sont pas très menaçants, probablement parce qu’ils sont seuls et ne se dissimulent pas. Ce qui les rend imposants mais qui ne respecte pas l’image qu’on se fait des zombies, à moins qu’on considère les infectés de 28 Days Later comme tels, c’est qu’il ne titube pas ; ils courent à toute allure. Il y a aussi beaucoup d’inconsistances et de futilités. Elles servent généralement de prétexte à ce que certains rebondissements aient lieu ou à permettre au film de s’étendre sur toute sa durée. La conclusion, elle, frustrera la plupart de vous. C’est le genre de conclusion audacieuse, sombre, mais presque essentiel à une histoire du genre.

Tout considéré, les gens derrière Dawn of the Dead savaient ce qu’ils faisaient en grande partie. Ce film vous ramène à la définition que les fans aiment se faire d’un film de zombie. Il est violent, amusant et original malgré ses minces failles.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Un bébé zombie.
- Un père mordu en profondeur au cou par sa fille.
- Des zombies écrasés par divers véhicules.
- Un homme renversé par un véhicule sorti de nulle part.

Personnages mémorables
- Les zombies
- Kenneth (Ving Rhames)

Année de parution: 2004

Type de film: Horreur - Violence - Envahisseur - Monstres


Films de catégories similaires :
Demons
Forever Evil
House of the Dead
Evil Dead, The
Killing Spree

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (10002 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2004-03-24 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English