shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

R.S.V.P.





Nick donne un party à l’occasion du départ de son ami Jimmy. Celui-ci a eu un emploi au sein de l’équipe en charge de la revue Rolling Stone. Tous ses amis sont au rendez-vous mais lui n’arrive et n’appelle pas.

La raison qui a poussé Nick à tout organiser ne se limite pas à la consommation de drogues d’alcool et de cigarettes. Il a planifié de tuer tous ses invités avant qu’ils ne quittent la fête.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Un bon nombre des aspects de R.S.V.P. ne pourraient être améliorés. Entre la chimie des personnages et les scènes de meurtre, en passant par un humour noir unique, ce film est simplement génial dans ses meilleurs moments.

La héroïne de l’histoire n’a pas ces lettres imprimées au front. Il vous faudra attendre que l’action soit vraiment installée pour deviner qui elle est. D’ici là, un tas d’adolescents fument du cannabis, jouent à des jeux de sociétés (Twixter), se font tirer au tarot, dansent, discutent de tueurs en séries, meurent.

Personne (ou presque), ne meure de la même façon. Nick a tout planifié prend plaisir à suivre le plan. Il a tous les outils meurtriers dont il a besoin dans ce somptueux logis. Sa performance et celle des autres acteurs sont remarquables. Le party qu’ils tiennent me rappelle ceux auxquels j’ai pu assister un peu plus jeune. J’étais nostalgique.

Si American Psycho vous a plu, ce sera probablement le cas aussi pour R.S.V.P. Les personnages sont plus jeunes, le décor est limité et le scénario beaucoup plus simple, mais le tueur a la même mentalité, la même stabilité et la même dextérité lorsque vient le temps de manier une arme. Le plus surprenant, c’est qu’il y a très peu de sang dans R.S.V.P. La violence est plutôt suggérée et prise sur un ton léger, voir humoristique.

Certains dialogues m’ont déplu. Un personnage en particulier a une obsession pour les tueurs en série et une mauvaise attitude. En fait, lorsqu’il commence à énumérer des tueurs célèbres, la foule ajoute quelques noms à la liste, comme s’ils s’y connaissaient tous. Scream énumérait constamment des films d’horreur de cette même façon. Urban Legend, comme son nom l’indique, lui, avait des personnages obsédés par les légendes urbaines. Ce n’est donc rien de nouveau. C’est agaçant.

En gros, imite le party typique. On boit, fume, discute, danse, des personnages vont, viennent, se battent, tardent à se pointer, il y a même de l’amour, du désir sexuel, des meurtres. Tout ça est orchestré par des angles de caméra innovateurs et des dialogues accrocheurs.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Un double meurtre au fusil à clous

Personnages mémorables
- Nick (Rick Otto)

Année de parution: 2002

Type de film: Horreur - Slasher - Suspense - Comédie - Humour


Films de catégories similaires :
Return to Horror High
Skinned Alive
Once Bitten
Bubba Ho-tep
Critters 3

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (3876 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2004-05-10 )  




Back



Français - English