shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Kingdom of the Spiders





Une petite ville est infestée de tarentules. Au début, un chat puis un chien sont retrouvés morts et un prélèvement indique qu’un venin en est la cause. Bientôt, c’est une vache qui perd la vie et peu longtemps après, un humain.

Deux professionnels, Diane et Rack, en viennent à trouver le nid et la source du problème. Selon Diane, l’utilisation de pesticides a créé une rareté quant à la présence de proies naturelles chez les araignées. Ils sont donc forcés de chasser un gibier plus gros.

Brûler l’immense nid force les créatures à huit pattes à quitter leur refuge. On se rend rapidement compte que leur nombre est des centaines de fois plus élevé qu’on l’avait cru.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Tout ce qui a plus de quatre pattes a effrayé les gens, de génération en génération. Une tonne de prétextes aurait pu être valable quant au motif derrière l’attaque massive des araignées et Kingdom of the Spiders en a choisi un bon.

Arachnophobia a probablement puisé une partie de son contenu de ce film. On le ressent à plusieurs reprises. Ici, par contre, les personnages sont doublement moins attachants malgré qu’on leur consacre encore plus de temps. Aussi, il est difficile de sympathiser pour ceux qui meurent parce qu’on ne nous donne pas une raison de les aimer.

Quoi qu’il en soit, ce qui prime c’est les araignées. Il y en a des millions. Elles sont partout et elles sont vraiment terrifiantes. Il n’y a pas d’effets visuels dans Kingdom of the Spiders. Les tarentules sont bien réelles et je félicite les acteurs pour leur courage parce qu’il y a beaucoup d’interaction entre eux et ces horreurs : parfois, ils sont couverts d’elles, d’autre fois ils les tassent de la main ou les prennent entre leurs doigts pour les observer.

Le film a ses longueurs mais si vous êtes patients, vous réaliserez que l’histoire progresse (ou régresse) tranquillement pour enfin tomber dans un profond chaos. La scène finale, alors que les héros et quelques autres personnages sont prisonniers d’une maison, est splendide.

Donnez une chance à ce film. Il est aussi effroyable qu’il l’était le jour de sa sortie parce qu’il traite d’une calamité qui n’a pas d’âge.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Rack s’aventurant au sous-sol, où plein d’araignées l’attendent.

Personnages mémorables
- Les araignées

Année de parution: 1977

Type de film: Horreur - Suspense - Envahisseur


Films de catégories similaires :
Devil in the Flesh 2
Joy Ride
Devil's Prey
Village of the Damned
Paranoia

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (4709 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2004-05-16 )  




Back



Français - English