shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Ghosts of Edendale, The





Rachel et son conjoint Kevin mettent pied à Hollywood. Ils tombent en amour avec leur nouvelle demeure. À première vue, ça semble être l’endroit idéal pour faire progresser leur carrière et débuter une nouvelle vie. Ils oeuvrent tous deux dans le show business et ils se trouvent maintenant au noyau de cet univers.

Les plus proches voisins viennent accueillir le couple. Certains sont chaleureux, d’autres carrément bizarres. Selon ce qu’on souligne à Rachel et Kevin, les prédécesseurs auraient quitté pour les Philippines dans le cadre d’un voyage d’implications religieuses.

Rachel croyait s’être débarrassée de ses visions. Mais peu après son arrivée, elle tombe face à face avec le fantôme d’un enfant. Elle réussit en quelque sorte à se convaincre que ce n’est que le produit de son imagination.

Ironiquement, c’est à l’extérieur de Los Angeles qu’elle décroche son premier contrat suite à l’appel d’un ami. Kevin est jaloux et ne se fait pas à cette idée. Il la reconduit tout de même, mais à contrecœur, à l’aéroport. Rachel était loin de se douter qu’à son retour, l’homme de sa vie ne serait plus le même, du moins à ses yeux. Imagine-t-elle vraiment toutes ces choses?

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Quelque chose de magique se produit lorsqu’un film à noble budget se munie d’une équipe au dessus de la norme. Qu’on le veuille ou non, cette seconde classe de films d’horreur réussit moins facilement à nous tenir en haleine lors de moments de suspense. The Ghosts of Edendale utilise cet inconvénient à son avantage. Il est normalement facile de deviner quand un film d’horreur nous fera sursauter si on se fit à la cadence, la musique, les silences et les mouvements panoramiques de caméra. Ce film, par contre, réussit à vous insérez des sursauts aux moments les plus inédits et je dois avouer m’être fait avoir deux fois. Ça a eu l’effet d’une gifle!

Stefan Avalos, auteur, réalisateur et monteur, aussi connu pour « The Last Broadcast », fait preuve d’ingéniosité. Il sait comment faire peur. Malheureusement, il ne semble pas avoir le sens du rythme. Il est envisageable qu’il soit en fait conscient et fier de briser les normes, cependant cette marginalité engendre des longueurs et de fausses attentes. À mon avis, les meilleurs moments devraient être stratégiquement distribués sur l’étendue du film. Ici, tout est pêle-mêle. Si on créé un rebondissement tôt dans l’histoire, il faut en assumer les conséquences. Chaque action suscite une réaction, et c’est pourquoi le film d’horreur typique se réserve le meilleur pour la fin.

Les personnages de Rachel et Kevin sont bien définis et forment un beau couple. C’est très efficace, et on s’en ressent à partir du moment où ce dernier devient mystérieusement distant et que leur relation s’effondre. Paula Ficara joue Rachel, Stephen Wastell joue Kevin. Pour des débutants, ils sont vraiment bons, contrairement aux acteurs de soutiens qui eux font de leur mieux.

Les effets visuels sont poignants. Encore une fois, il faut se situer par rapport au budget. Ne clignez pas des yeux ou vous les manquerez, ce qui ne signifie pas qu’ils ne sont pas efficaces. Quant à la violence, elle est pratiquement absente, comme dans la plupart des films de fantômes. J’ai remarqué un certain abus au niveau des gros plans. C’est comme si chaque objet que Rachel manipule, chaque porte qu’elle ouvre, chaque pas qu’elle place devant l’autre avaient une importance, quand en fait très peu se produit.

Les similarités avec The Shining sont évidentes. Le film contient également sa part de cliché, mais malgré tout il revitalise le déjà-vu à sa manière. Ce film vaut la peine d’être vu. Il est sombre et intriguant.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Le fantôme d’un enfant se manifeste.
- Un cow-boy masqué pour une bonne raison.

Personnages mémorables
-

Année de parution: 2003

Type de film: Horreur - Suspense - Hantise


Films de catégories similaires :
House on Haunted Hill (Reprise)
Children of the Corn : Revelation
Blair Witch Project, The
Vengeance of the Dead
Death Bed

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (6340 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2004-09-30 )  




Lisez cet article en anglais




Back



Français - English