shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Chopping Mall





Des gens dans la vingtaine, commis dans un grand centre commercial, se donnent rendez-vous après l’heure de fermeture à l’intérieur de ses murs pour fêter et baiser. À ce qu’ils sachent, les nouveaux robots de sécurité que vient d’acquérir le centre d’achat sont très indulgents en autant qu’on leur présente un badge sous requête.

Mais ce soir, le tonnerre gronde et une série d’éclair dérègle le système d’intelligence des automates, les transformants en de véritables machines à tuer. Leur arsenal est constitué de lasers, de décharges électriques et de pinces mécaniques.

Les fêtards paient maintenant le prix de leur naïveté. Ils sont prisonniers du bâtiment blindé jusqu’aux petites heures du matin, ou jusqu’à leur mort.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Beaucoup apprécient ces films des années 80 qui nous paraissent aujourd’hui plus moches que jamais. Je suis de ceux là. Chopping Mall réussit en deux majeurs points à se qualifier ainsi. Premièrement, les acteurs ne semblent pas se forcer, ils ont des chevelures disproportionnées et, bien, ils font l’amour là où ils travaillent. En second lieu, il y a ces robots. Ils se déplacent sur chenilles et on doit donc en conclure qu’ils se « téléportent » d’étage en étage, autrement nos héros se seraient réfugiés au sous-sol pour jouer une partie de poker et le film en aurait souffert. Après chaque meurtre s’ensuit la phrase programmée « Merci. Passez une bonne journée ». C’est doublement amusant étant donné que les robots n’opèrent que la nuit. De plus, les terreurs mécaniques tirent des lasers dont l’échelle de fatalité varie des niveaux « gifle » à « désatreux » de façon aléatoire tout au long du film, et chaque robot se voit attribué une couleur exclusive de laser (George Lucas peut être fier d’y avoir pensé en premier).

Pendant sa première moitié, Chopping Mall agit comme un slasher. Puis, lorsque le reste du groupe comprend ce à quoi il est en proie, un carnage s’installe. Vous ne sursauterez pas et vous ne sympathiserez pas pour les personnages trop génériques donc vous ne vous sentirez probablement pas impliqués dans l’histoire. Si vous êtes pyromanes ou fervents amateurs d’explosions par contre, vous serez servis.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Un laser faisant exploser une tête.
- Les victimes courant comme des fourmis, évitant d’être atteint par les lasers.

Personnages mémorables
- Les robots

Année de parution: 1986

Type de film: Horreur - Slasher - Science Fiction - Technologie


Films de catégories similaires :
eXistenZ
Jason X
Alien Vs. Predator
Purple Glow
Langoliers, The

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (3364 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2004-11-06 )  




Back



Français - English