shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review



Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

Hitcher, The





La mère de Jim l’a prévenu, pour son bien, de ne jamais venir en aide à un auto-stoppeur. Voyageant, un soir pluvieux, de Chicago à San Diego, son destin croise justement celui d’un homme seul, debout sur l’accotement. Jim ne se pardonnerait jamais de laisser le pauvre homme poireauter en une telle température et, donc, il l’embarque.

Jim assumait que l’étranger avait une destination en tête. Mais en discutant avec lui, il réalise peu à peu qu’il a été piégé.

Critique
Acteurs


Déroulement


Qualité


Originalité


Quel excellent film! The Hitcher n’a pas vieilli d’une miette. L’histoire débute sur une note très intense et, plus intéressant encore, c’est cette vibration qui vous suit pendant toute sa durée. Oubliez ces longs moments d’inaction et ces intrigues secondaires qui ne mènent nulle part. Le scénario n’en a prévu aucun.

John Ryder (Rutger Hauer) et Jim Halsey (C. Thomas Howell) jouent au jeu du chat et de la souris. C. Thomas Howell ne joue pas les gros durs. Malgré qu’il soit un homme, il crie, tremble et pleure. J’ai apprécié sa performance sincère. Rutger Hauer personnifie le psychopathe par excellence. Son personnage aurait probablement quelques affinités avec le Max Cady du Cape Fear de 1991. Il n’aime pas que le massacre ; il prend plaisir à terroriser. Jennifer Jason Leigh (Nash), joue bien mais son personnage est un peu trop générique. Sa complicité avec Jim est aussi difficilement concevable.

Un nombre assez important de gens meurent, mais la violence est plutôt suggérée. Les dialogues, quoique rares, sont impeccables. C’est d’ailleurs une inquiétante conversation qui vous met en ambiance dès le début. Mentionnant l’ambiance, chapeau au directeur Robert Harmon pour avoir réussi à créer une telle tension, et tout ça en filmant de jour. The Hitcher est un film qui se déguste d’un seul coup. Le bouton « pause » de votre télécommande ne vous aura jamais paru si peu invitant !

J’ai de minimes réserves à l’égard du film. Tout d’abord, l’auto-stoppeur est omniscient et omnipotent. Conséquemment, peu importe les efforts instinctifs de Jim, il ne semble y avoir aucune échappatoire, aucun espoir. En fait, il n’y a que la durée de projection du film qui joue en sa faveur, à condition qu’on lui ait réservé une fin heureuse.

En Bref



Achetez-moi!


Aspects mémorables
- Une discussion intense entre Jim et John

Personnages mémorables
- John Ryder (Rutger Hauer)

Année de parution: 1986

Type de film: Horreur - Suspense - Police

De la même série:
Hitcher 2: I've Been Waiting, The

Films de catégories similaires :
Devil in the Flesh 2
Joy Ride
Devil's Prey
Paranoia
Resurrection

Évaluation
Mon évaluation
Les utilisateurs (3719 votes)

(Cliquez sur une boule pour voter)



Steve  
( 2004-11-18 )  




Back



Français - English