shade.ca
Games
Art
Coding
Beauty Contest
Reviews
Spoofs
Corporate site
Webcams
Links




Tell Me the Truth

Hacky the raccoon
Shade.ca Web Design

3D Molecule representation (C++)

SouthPark Slot Machine

Random Review
Random Review


Join our mailing list!   Tell a friend about this site!

The Hacker's Source


Il y a un peu moins de deux ans, la revue The Hacker's Source voyait le jour. Ce serait une revue par et pour les fans d'horreur indépendent à l'image de ce qu'elle représente : un monde sans censure, sans avarice, sans prétention et sans limites. Eve Blaack nous remit la neuvième édition de l'oeuvre qu'elle dirige, assemble, publie et rédige partiellement pour une évaluation. J'étais satisfait, fier d'apprendre qu'une telle revue avait l'audace d'exister. Les fans d'horreur sont en quelque sorte rares mais les fans d'horreur indépendent le sont encore plus. Qu'est-ce qui pouvait pousser une équipe à consacrer temps et efforts pour un public cible si mince? C'est en partie en feuilletant ce magazine que je l'ai compris.

En 1996, Scream révolutionnait le film d'horreur une fois de plus dans l'histoire, multipliant les sois-disants fans d'horreur qui ne pourrait au fond pas même vous dire le nom d'un personnage du film si vous le lui demandiez au vol. Ce n'est pas ma perception d'un fan et encore moins celle qu'approuve The Hacker's Source. C'est à travers un amas d'information et de fiction condensés qu'on l'apprend. Poétrie, contes, entrevues, bandes dessinées, trivias, commentaires de lecteurs, cours faits, URLs et illustrations constituent ce recueil d'inspiration légèrement "culture gothique" par endroits, fataliste aussi parfois.

Difficile de ne pas remarquer la vignette "Banned in Canada" qui figure jaune sur noir sur la page couverture de la revue. Selon Bob Eddy, éditorialiste, la douane canadienne aurait confisqué une copie de la revue offerte en cadeau, la condamnant pour pornographie. Inutile de mentionner que Shade.ca dû se déplacer jusqu'à la frontière pour se procurer et lire sa copie de The Hacker's Source devant un café avant de la donner au premier passant, s'assurant d'un retour paisible au pays.

En tant que sévère graphiste, je dois avouer la piètrité de la qualité des images, de la mise en page amateur, la non-uniformité des polices et des règles typographiques. Mais comme on l'oublie trop souvent, la qualité n'affecte que la présentation, pas le contenu. The Hacker's Source enseigne, fait rigoler mais, surtout, réveille la fierté du collectionneur, du fidèle, du curieux. Parce que les films indépendents n'ont pas la chance de se promouvoir comme ils le voudraient, la revue leur offre ce privilège en plus de tout ce qu'elle fait pour la communauté.

The Hacker's Source encourage ses contributeurs. Comme bien des célébrités du film indépendent, ils ont pour la plupart un emploi à temps plein et donnent de leur temps pour l'amour de leur passion.


    Faits Intéressants

90% du contenu est axé sur le cinéma indépendent, laissant un 10% pour les classiques et films administrés.

1000 copies sont publiées quatre fois l'an. L'inscription peut se faire en ligne facilement. Quelques étagères de Chicago, Los Angeles, et Houston en sont également équipées.

The Hacker's Source est toujours à la recherche de nouveaux auteurs et spécialement d'ajouts créatifs à son répertoire.



Site web : The Hacker's Source
Personne contact : Eve Blaack

Steve  ( 2002-05-29 )


Back

Français - English